Blog

Les animaux de compagnie et les zoonoses

Zoonoses

Les animaux de compagnie et les zoonoses

ZoonosesAvec deux foyers sur trois possédant un animal de compagnie, la France prend soin de ses petites bêtes et innove sans cesse pour leur apporter une meilleure couverture de leurs soins de santé, une alimentation spécialisée, plus de droits, ... Pourtant, on oublie souvent que les animaux de compagnie peuvent transmettre plus de 70 maladies à l'homme. Ces maladies transmissibles, d'un animal à un homme et inversement sont appelées zoonoses. Une récente étude nord-américaine, publiée par le docteur Jason Stull, met en évidence ces risques qui sont le plus souvent faibles mais qui ne doivent pas être négligés pour les personnes à risques.

Les cibles potentielles des zoonoses

Les animaux sont très souvent mis à contribution dans le monde médical pour apporter un soutien affectif et social à des patients subissant des traitements lourds ou luttant contre une maladie grave. Pourtant ces zoonoses, qui sont pour la plupart des gens bénîmes, peuvent être très agressives pour des personnes vulnérables. On considère comme étant vulnérables, dans le monde médical, les personnes suivantes :

 

  • les femmes enceintes
  • les enfants de moins de 5 ans
  • les personnes âgées de plus de 65 ans
  • les personnes en immunodéficience (luttant contre un cancer ou une leucémie par exemple).

 

Tous les animaux ne comportent pas les mêmes risques, ainsi, un chat ou un chien d'âge mature, régulièrement suivi par un vétérinaire présentera un risque plus faible de transmission qu'un animal exotique ou un rongeur.

Afin de toujours garder l'esprit libre avec votre animal de compagnie, il est impératif d'opter pour une bonne assurance animaux. Pour garder votre animal en bonne santé et de toujours pouvoir lui offrir les meilleurs soins, l'assurance chat, l'assurance chien ou encore l'assurance nac sont indispensables. Afin de vous aider dans vos démarches pour trouver la meilleure assurance animaux, utilisez notre comparateur assurance animaux et trouvez en quelques clics l'offre assurance animaux qui correspond à vos besoins et à ceux de votre animal.

Voici un podcast de Emilie Villeneuve, qui explique pourquoi les Hommes et leurs animaux de compagnie ont souvent les mêmes maladies:

Les principales zoonoses

Certaines zoonoses présentent un réel danger pour n'importe quel humain : tout le monde se souvient de la crise de la grippe aviaire transmise par les volailles. Les principales zoonoses transmises ne constituent pas un danger mortel pour un adulte en bonne santé :

 

  • la rage : une maladie nerveuse, qui a été éradiquée en Europe. Mais elle reste présente dans certains pays trafiquants d'animaux
  • l'ascaridiose : un parasite présent chez les chiens et les chats
  • la tularémie : une bactérie présente chez les rongeurs, lapins, lièvres ...
  • la toxoplasmose : une infection transmise par les chats, dangereuse pour les femmes enceintes
  • la brucellose : une maladie bactérienne chez les chiens et les chats, elle peut être très grave pour tous

Ces maladies sont présentes chez tous les animaux. Néanmoins, il suffit de mesures d'hygiène simples pour contrer une éventuelle transmission de ces maladies.

Des gestes simples pour éviter les zoonoses

Il existe des gestes simples qui permettent d'écarter pratiquement tous les risques d'une zoonose, sans se séparer de son animal de compagnie. Les zoonoses se transmettent de trois manières différentes :

 

  • par morsure
  • par griffure
  • par contact (avec la salive, l'urine, les matières fécales ou l'inhalation de particules infectées)

 

Afin d'éviter le contact de ces matières fécales ou de la salive de son animal, il faut adopter de petits gestes du quotidien pour conserver de bonnes habitudes de vie et garder sa maison saine. Les bonnes habitudes à prendre dehors sont :

 

  • d'éviter de frotter son visage sur l'animal
  • de se laver les mains après chaque contact
  • de ne pas toucher d'animaux inconnus
  • de ne pas toucher les animaux dans la nature

Les bonnes habitudes à prendre chez soi sont :

 

  • de passer l'aspirateur régulièrement
  • d'éviter de faire la cuisine avec son animal à côté
  • d'éviter de toucher l'animal pendant les repas

En plus de ces mesures d'hygiène, il faut penser à vermifuger régulièrement son animal contre les parasites intestinaux, à raison d'une fois par mois pour les animaux âgés de 2 à 8 mois et d'une fois par an pour les animaux de plus de 8 mois. Il faut également ne pas oublier de traiter son animal contre les puces et les tiques, qui sont porteuses de nombreuses maladies et parasites.

Le passeport pour animal de compagnie

Passeport pour animal de compagnie

Le passeport pour animal de compagnie

Le passeport européen pour animal de compagnie est une formalité, imposée par la loi. Il s’agit d’un document officiel de circulation, délivré par les autorités des Etats membres de l’Union Européenne par l’intermédiaire des vétérinaires. Le but est de faciliter le transport des animaux domestiques à l’intérieure des frontières européennes. Les animaux concernés par l’obligation d’obtention d’un passeport européen pour animal de compagnie sont les chiens, les chats et les furets. Tous les autres animaux de compagnie sont soumis à des réglementations plus spécifiques.

Les exigences à remplir avant de voyager dans l’UE

Le propriétaire de l’animal de compagnie doit procéder à quelques vérifications avant le voyage, à savoir :

  • Si les vaccins de l’animal de compagnie sont à jour.
  • Si la pièce d’identité de l’animal (son carnet de santé) est encore valide.
  • Disposer d’un passeport européen pour animal de compagnie en ordre.

 

Passeport pour animal de compagnie

De plus, l’animal devant accompagner son maitre en voyage doit aussi pouvoir être identifié grâce à une puce électronique (sous forme d’implant cutané) pour les identifications des animaux postérieures au 3 juillet 2011 ; toutes celles avant cette date peuvent être faites grâce à un tatouage (si clairement lisible). Il est important de vérifier si le code alphanumérique de la puce électronique est le même que celui qui figure sur le passeport européen pour animal de compagnie. L’identification de l’animal doit concorder sur chaque document officiel.

La mise à jour des vaccins joue également un rôle considérable pour autoriser un animal de compagnie à voyager : le vaccin contre la rage, appelé vaccin antirabique, est le plus important de tous. Pour les chiens, deux conditions particulières sont à remplir pour les faire voyager en Irlande, à Malte, en Finlande et au Royaume-Uni : le chien doit être au moins âgé de trois mois et être à jour dans son vaccins contre les vers (appelé échinococcose).

Ce dernier doit avoir été administré entre 120 heures et 24 heures avant l’arrivée dans le pays de destination et être certifié par un vétérinaire dans le passeport européen de l’animal.

Les voyages hors EU ?

Le passeport européen pour animal de compagnie peut également être valable pour voyager dans des pays qui n’appartiennent pas à l’Union Européenne. Ils sont listés par loi comme suit : l’Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, San Marin, la Suisse, et le Vatican.

De manière générale, les conditions de validité de la pièce d’identité et de la mise à jour des vaccins pour voyager en zone européenne sont également applicables pour voyager dans le reste du monde.
Le plus sûr avant d’organiser un voyage à l’étranger dans un pays situé en dehors de l’Union Européenne est de se renseigner auprès de l’Ambassade du pays de destination sur les conditions d’entrée d’un animal domestique sur le territoire.

Les documents requis doivent être établis par un vétérinaire traitant, titulaire d’un mandat sanitaire. Ensuite ces documents doivent être validés par la Direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP).

Souscrire une assurance animal, que vous souhaitiez voyager avec votre animal domestique en France, dans un pays de l’Union Européenne ou à l’autre bout du monde, vous garantit une prise en charge financière pour couvrir les dépenses de santé nécessaires ou exigées pour votre animal de compagnie. Ces frais peuvent en effet devenir très onéreux.

Indépendamment de la préparation d’un voyage, une mutuelle animaux apporte des avantages également lors de situations de la vie courante, en cas par exemple d’une hospitalisation de votre chien ou d’un traitement médical particulier pour guérir une maladie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partir en vacances avec son animal, la vaccination

partir en vacances avec son animal

Partir en vacances avec son animal : n'oubliez pas la vaccination

partir en vacances avec son animalIl est tout à fait concevable d'emmener son animal de compagnie en vacances avec soi, ceux-ci sont admis dans de nombreuses structures comme les campings, les locations de vacances, les villages de vacances ou encore même certains hôtels complaisants.
Voici les démarches à prendre lorsque vous partez en vacances avec votre toutou...

Si vous restez dans les frontières de la France, vous n'aurez pas vraiment de longues démarches à faire. Assurez-vous juste que votre petite bête est bien à jour dans ses vaccins et qu'elle est identifiée correctement (par une puce électronique ou un tatouage) pour le retrouver sans difficultés. Mais si vous partez à l'étranger, dans ou hors de l'Union Européenne, vous avez tout intérêt à anticiper les démarches obligatoires imposées par la législation. Ces démarches peuvent prendre un certain temps et les législations diffèrent selon les pays.

A travers ce petit guide, nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour que vos vacances en compagnie de votre animal se passent sans encombre.

Les précautions à prendre

D'une manière générale, vous devez faire particulièrement attention à un certain nombre de points lorsque vous envisagez d'emmener votre chien ou votre chat à l'étranger. Il faut prévoir en moyenne une dizaine de jours pour mettre en place toutes les formalités et prévoir plusieurs mois lorsque vous partez dans un pays qui impose une quarantaine. Vous devez particulièrement vous renseigner sur les modalités imposées par le pays de votre choix sur les points suivants :

 

  • Les méthodes d'identification
  • Le délai entre la vaccination contre la rage et le prélèvement sanguin
  • Le délai entre le prélèvement sanguin et la date d’expédition de votre animal
  • Le délai entre le traitement contre les tiques et l'échinococcose et la date d'expédition de votre animal

Les détails sont différents selon chaque pays, si vous avez la moindre question, contactez les interlocuteurs suivants :

 

  • L'Ambassade de France du pays de destination
  • L'Association Internationale des Transports Aériens (AITA)
    Et/ou le Ministère des Affaires Étrangères

Ces recommandations sont communes pour tous les pays étrangers, mais les démarches à effectuer sont différentes que l'on soit dans ou hors de l'Union Européenne.

Il est important de bien anticiper les démarches à effectuer avant un départ en vacances, pour éviter de vous retrouver en porte à faux ou de voir votre animal bloqué aux frontières.
Transporter son animal hors des frontières françaises demande un certain nombre de soins à faire chez le vétérinaire (vermifugation, vaccin, ...), ceux-ci peuvent devenir vite très onéreux. Vous pouvez faire appel à une mutuelle animaux afin que celle-ci prenne en charge toutes les dépenses à votre place.

Dans l'enceinte de l'Union Européenne

La législation concernant le transport d'animaux de compagnie dans l'Union Européenne est la même. Votre animal doit avoir subi avant le départ :

 

  • Une vaccination contre la rage
  • En possession d'un passeport délivré par un vétérinaire habilité

Il faut cependant noter que pour la Finlande, votre animal doit avoir subi un traitement contre l'échinococcose datant de moins de 30 jours. La législation fait certaines exceptions pour Malte, l'Irlande, la Suède et le Royaume-Uni, votre chien ou votre chat doit :

 

  • Être âgé de plus de trois mois
  • Être identifié par une puce électronique (la Suède accepte les tatouages)
  • Être vacciné contre la rage
  • Avoir effectué un titrage sérique des anticorps antirabiques (sauf pour les furets) dans un laboratoire agréé par l'Union Européenne (le résultat doit être supérieur ou égal à 0,5 Ul/ml)
  • Être en possession d'un passeport européen délivré par un vétérinaire titulaire d'un mandat sanitaire
    Avoir fait un traitement contre les tiques et l'échinococcose

Il faut également noter que pour Malte et le Royaume-Uni, votre animal doit être acheminé par un transporteur reconnu.

Hors de l'enceinte de l'Union Européenne

Les règles à respecter hors de l'Union Européenne sont les suivantes :

 

  • Votre animal doit être identifié par une puce électronique ou un tatouage
  • Il doit être en possession d'un Certificat de Vaccins contre la rage en cours de validité
  • Et doit également en possession d'un Certificat International de Bonne Santé, établi par le vétérinaire traitant au moins une semaine avant le départ

Les bars à chats

Bars à chats

Les bars à chats

Le bar à chats est un phénomène en provenance d’Asie. Encore appelé « café à chats » ou « Neko café » (neko signifie chat en japonais), il est un lieu de rencontre entre les clients du café et les chats. En effet, un bar à chats a pour particularité d’héberger des chats. Très populaire au Japon, le concept de bar à chats se développe peu à peu partout dans le monde, surtout en France, notamment à Paris.

Le premier bar à chats a ouvert ses portes à Taipei (à Taiwan) en 1998. Très apprécié des touristes japonais, le concept s’est ensuite répandu au Japon, où le premier bar a chats est apparu à Osaka en 2004. Ce phénomène s’exporta en Europe plus tardivement : le premier bar à chats ouvrit à Viennes, en Autriche, en 2012.

Qu’est-ce qu’un bar à chat ?

Le principe du bar à chats varie d’un établissement à un autre : certains bars sont à thèmes, c’est-à-dire qu’ils ne possèdent qu’une sorte de chats, par exemple que des chats noirs ou des chats d’une race spécifique etc., et d’autres bars hébergent n’importe quels chats sans distinction particulière. Les clients du bar prennent donc leur consommation en compagnie des chats, qui sont libres d’aller et venir dans les locaux comme bon leur semble, en toute liberté.

Bars à chats
Une règle d’or est toutefois à respecter : les clients ne doivent en aucun cas perturber les activités quotidiennes des félins, ni les nourrir à l’insu du propriétaire du bar, ni les forcer à se faire caresser ou encore à les réveiller quand ils dorment.

Un phénomène de mode éphémère ?

Paris a accueilli le premier bar à chats français en septembre 2013, dans le quartier du Marais. Le « Café des Chats », bien accueilli par les amoureux des félins, a toutefois déclenché une forte polémique autour de questions relatives à l’hygiène.

Des associations et fondations de protection des animaux, telles que 30 millions d’amis ou encore la fondation Brigitte Bardot, ont fait part de leur mécontentement sur le fait que l’animal soit réduit au simple statut d’objet. Une pétition du site Mes opinions.com contre l’ouverture du café à l’époque a même été lancée et a recueilli plus de 6000 signatures.

Mais la pétition n’a pas eu l’effet souhaité, le Café des Chats ouvrant ses portes comme prévu, avec l’accord de la préfecture de Paris et de la SPA, la Société de Protection des Animaux en France. Les chats hébergés dans le bar sont des animaux provenant du refuge et qui ont été adoptés pour l’occasion.

Les problèmes soulevés par ce concept, insolite et innovant pour le vieux continent, portent à la fois sur l’hygiène de vie (en particulier avec l’accès aux cuisines) et le bien-être des chats (en contact permanent avec des étrangers et possibilité de fuir dans les rues).

Des assurances animaux existent afin de toujours pouvoir offrir le meilleur à nos félins préférés. Mais le bar à chats n’a pas que des côtés négatifs. Il peut également être une approche de réflexion portant sur un processus d’adoption d’un chat d’un refuge. Des psychologues et amateurs de félins parlent même de « ronronthérapie ».

En effet, le contact avec les chats permet d’assouvir un besoin humain : donner (et recevoir) de l’amour. Et comme chacun sait, caresser un chat affectueux diffuse en soi une vague de chaleur et de bien-être. Le parfait remède antistress !

L’idée séduit et la tendance prend de l’ampleur dans le reste de la France. D’autres bars à chats ont ouvert entre autres à Lyon et à Montpellier. Le concept s’étend maintenant également dans le reste de l’Europe. Après Vienne et Bruxelles, c’est au tour de Genève d’ouvrir son premier bar à chats d’ici la fin de l’été 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

Protéger son animal de la canicule

comment protéger son animal de la canicule

Protéger son animal de la canicule

Les animaux, eux aussi ont du mal à supporter les grosses chaleurs. Les consignes données aux humains pour se protéger face à la canicule sont valables aussi pour nos chers amis. Il est essentiel d'adopter les bons gestes car un coup de chaleur n'est pas à sous-estimer. Au contraire, si on laisse son animal dans une mauvaise posture trop longtemps, les conséquences peuvent êtres dramatiques.

L'hydratation

comment protéger son animal de la caniculeIl faut surtout faire attention à l'hydratation de votre chien, en effet, un animal ne peut pas simplement le dire lorsqu'il a soif, il faut donc régulièrement lui présenter sa gamelle avec de l'eau fraîche. Si vous êtes souvent absent de la maison en journée, vous pouvez lui acheter une fontaine à eau, celles-ci ont l'avantage de proposer de l'eau fraîche en continu, de plus, le bruit de la fontaine à eau intriguera votre animal et lui donnera envie de boire. Vous pouvez trouver ces fontaines dans les magasins spécialisés, elle vous coûtera 30 euros pour les moins chères jusqu'à 60 euros pour les plus sophistiquées. Vous pouvez également humidifier ses croquettes pour lui donner une source d'hydratation supplémentaire.

L'exercice

Certaines races de chiens sont très actives, il faut donc ménager votre compagnon et privilégier les sorties hors des heures les plus chaudes, par exemple entre 6h et 10h du matin et le soir pas avant 18h. En ce qui concerne les chats, ceux-ci se feront une joie de rester à lézarder au soleil, mais il faut quand même rester vigilant avec les vieux chats qui peuvent se faire avoir. Si vous êtes propriétaire d'un oiseau, vous pouvez déposer un linge humide sur la moitié de sa cage et laisser l'autre moitié libre pour faciliter la circulation de l'air, il bénéficiera ainsi de sa propre climatisation maison !

Les sorties

N'emmenez pas votre chien en promenade sur le sable ou le bitume, lors de grandes chaleurs ces matériaux retiennent la chaleur et votre petite bête pourrait souffrir de brûlures aux coussinets. Ne laissez jamais, même en cas d'urgence, votre animal dans une voiture. Entrouvrir la fenêtre de quelques centimètres ne change rien, en effet, dans une voiture au soleil la température peut monter jusque 50°C voire 60°C très rapidement. En adoptant une conduite dangereuse pour votre animal, vous risquez une sanction par la justice française pour cruauté envers un animal.

Les baignades

Vous pouvez pour soulager votre animal de la chaleur, le baigner régulièrement mais faites attention aux conditions de baignade car une hydrocution peut vite arriver. Mouillez légèrement votre compagnon avant de le laisser nager et n'oubliez pas de la rincer à l'eau claire après chaque bain dans la nature. Si vous n'avez pas la possibilité de le faire baigner, optez pour un bon rafraîchissement. Aménagez-lui une pièce bien aérée et ventilée, cependant si vous utilisez un ventilateur électrique, ne le dirigez pas directement sur lui.

Le toilettage

Contrairement aux idées reçues, il n'est pas forcément bon pour un chien de le toiletter à ras pour éviter la chaleur. En effet, la nature est bien faite et les animaux possèdent entre leurs poils et leur peau une sorte de coussinet d'air qui agit comme un isolant thermique. De plus, les poils protègent les animaux des rayons U.V. Vous pouvez éventuellement lui rafraîchir sa "coupe" ou le brosser régulièrement pour le débarrasser de ses poils morts encombrants.

En cas de coup de chaleur

Même en adoptant tous les gestes indiqués précédemment, votre animal n'est pas forcément à l'abri d'un coup de chaud lorsque les températures atteignent des sommets, un accident peut vite arriver.

Les signes d'un coup de chaleur

 

  • Une respiration rapide, voire des halètements
  • Une température corporelle élevée (la température normale d'un chien ou d'un chat se situe entre 38°C et 39°C)
  • Des vomissements et des diarrhées
  • Un état léthargique, des mouvements inhabituels et / ou des pertes de conscience.

 

Il existe quelques solutions pour traiter un coup de chaleur peu aggravé, comme rafraîchir son animal, mais ne jamais utiliser de l'eau glacée. Vous pouvez le mouiller et le ventiler, mais si les symptômes persistent, n'hésitez pas à demander les conseils d'un vétérinaire.

Si vous souhaitez souscrire à une bonne assurance animaux, vous pouvez faire appel à un comparatif assurance animaux en cliquant sur le lien suivant. Faire appel à un comparateur vous permettra d'obtenir une réponse rapide, gratuite et sans engagement.

Les objets connectés pour animaux de compagnie

objets connectés pour chiens

Les objets connectés pour animaux

Nous vivons dans un monde de plus en plus connecté, et les dispositifs électroniques devenant de plus en plus petits, ils envahissent notre quotidien. En effet, plus de la moitié des Français possèdent un smartphone et ces chiffres sont en constante augmentation. Alors si certaines marques ont depuis longtemps ouvert le marché des objets connectés pour les animaux de compagnie, il reste encore beaucoup à faire...

Nous allons vous montrer les avantages de ces objets futuristes pour nos animaux de compagnie. Quelle est leur place dans nos foyers et quels sont les enjeux auxquels ils tentent de répondre.

Garder un œil sur son chien grâce à un GPS

objets connectés pour chiensCertains chiens sont fugueurs, se perdent ou sont tout simplement indisciplinés, et bon nombre de maîtres se sont retrouvés à les chercher à l'aide de la police, du voisinage... en pleine nuit ou au milieu de vacances familiales par exemple. Ces moments très stressants et traumatisants pour les animaux comme pour les maîtres ne seront bientôt plus qu'un mauvais souvenir grâce aux avancées de l'électronique.

Cela fait déjà plusieurs années que des colliers équipés de balises GPS existent. Ces colliers traceurs sont notamment répandus pour les chiens de chasse. Le prix de ces dispositifs sont peu abordables puisqu'un collier Geonimo par exemple coûte 390 euros plus 9.99 euros d'abonnement pour obtenir la géolocalisation à travers l'achat d'une application. Depuis le développement du collier connecté, les prix sont plus abordables et ceux-ci vont même plus loin que la simple géolocalisation de votre animal.

En effet, le collier connecté chien proposé par Octopepper ne coûte que 60 euros plus 2.50 euros par mois d'abonnement. Il permet non seulement de localiser son compagnon à quatre pattes mais également de récolter des données sur l'activité physique de celui-ci et de veiller ainsi à sa bonne santé. Un autre genre de collier connecté chien est en cours de commercialisation, il s'agit de Petguard. Ce collier connecté chien pas comme les autres dissuade les animaux de compagnie d'entrer dans des "zones interdites" préalablement définies par le maître.

Ces colliers connectés assurent aux propriétaires de chiens ou de chats de retrouver leur animal en cas de fugue, de vol ou de perte... Ils contribuent également à la santé des animaux de compagnie et facilitent la vie des propriétaires.

Des gamelles connectées pour une alimentation optimale

Il existe de nombreux modèles de gamelles connectées pour les animaux, celles-ci proposent plusieurs fonctionnalités destinées à faciliter le quotidien des maîtres et à surveiller l'alimentation et donc la santé de leurs petites bêtes. Nous allons faire un petit tour d'horizon des différentes gamelles présentes sur le marché.

Il faut distinguer plusieurs types dans les gamelles connectées proposées : les distributeurs automatiques électroniques, les fontaines à eau connectées et les gamelles connectées. Toutes ont pour objectif de faciliter la vie des propriétaires tout en proposant un suivi de la santé de votre animal à travers son alimentation.

Il existe pour le moment deux modèles de gamelles connectées : la gamelle Pintofeed vous donne la possibilité de nourrir votre animal par l'intermédiaire de votre smartphone tout en surveillant sa santé, elle coûte 179 euros et est connectée par Wifi.

Sa concurrente directe est la gamelle connectée Bistro, avec son design élégant, elle calcule les besoins en alimentation de votre animal, son coût est de 185 euros et elle est disponible à la vente depuis mars 2015. De la même manière, le distributeur automatique de nourriture électronique Petnet, calcule le nombre de calories dont votre animal a besoin par jour, ce distributeur est encore en cours de développement et son coût est estimé à 210 euros.

Il n'y a pas que l'alimentation qui bénéficie d'avancées technologiques, la marque animalière Pura a développé une fontaine connectée qui prend soin du système urinaire de votre animal et évite la déshydratation, la livraison de cette machine est prévue pour avril 2016.

Attention: certaines mutuelles remboursent les les coûts de certains objects connectés. Vous souhaitez souscrire à une assurance animaux ? Renseignez-vous et comparez les assurances animaux en quelques minutes, gratuitement et sans obligation d'engagement.

 

Des jouets électroniques pour réduire l'anxiété et l'ennui de nos compagnons à la maison

Beaucoup de maîtres sont mécontents de ne pas pouvoir passer plus de temps avec leur animal, mais les obligations professionnelles séparent souvent les deux amis pour toute la journée. Au bout d'un certain temps, votre animal de compagnie peut se sentir délaissé et ressentir de l'anxiété ou tout simplement de l'ennui.

En effet, un animal est un être vivant qui a besoin de sentir qu'il fait partie d'une famille et passer du temps avec ses maîtres.

Un certain nombre de marques se sont emparées du problème et proposent depuis quelques temps des objets connectés pour animaux destinés à réunir les maîtres avec leur animal même pendant les heures de bureau.

Les outils Ipet Companion et Kyttio permettent de jouer à distance avec son chien ou son chat grâce à une petite caméra et un micro à installer chez soi. Vous pouvez donc communiquer avec votre animal et jouer avec lui grâce à un jouet télécommandable à grande distance. Ces objets coûtent entre 155 et 175 euros environ.

L'objet le plus intéressant qui a été développé pour occuper et stimuler votre chien lorsque vous êtes absent est sans nul doute le robot Cleverpet. Pour moins de 200 euros, votre chien pourra s'entraîner sur cette petite console tactile qui propose jeux et friandises afin que votre compagnon passe une journée plaisante et ne soit pas tenté de faire des bêtises.

Le marché des robots de compagnie destinés aux chiens et aux chats est en pleine expansion et plusieurs projets sont en cours d'élaboration comme un appareil photo pour animaux qui prend des clichés en fonction du rythme cardiaque de l'animal photographe.

Les avancées technologiques n'ont pas finies de surprendre les maîtres comme les animaux et même si certains objets connectés pour animaux sont encore très onéreux, gageons que dans les années à venir ils se démocratiseront et que les prix baisseront.

Ces objets connectés pour animaux sont un excellent moyen de surveiller la santé et l'alimentation de son animal à distance, ils augmentent à la fois le confort mental et physique de l'animal, mais également du maître.

En effet, un étude scientifique prouve que les animaux sont de formidables antidépresseurs pour les hommes et voir ou communiquer avec son animal de compagnie pendant sa journée de travail reste le meilleur déstressant. La révolution technologique continue d'avancer quant à elle et elle n'épargne pas nos compagnons à poil.

La vérité sur l’indépendance des chats

tout sur l'indépendance des chats

La vérité sur l'indépendance des chats

tout sur l'indépendance des chatsLes chats font partie des animaux de compagnie préférés des Français et cette relation ne date pas d'hier puisque des études scientifiques ont retrouvé des traces de domestication en Chine Ancienne, il y a près de 5 300 ans. Ils envahissent nos maisons, nos écrans et nos canapés et même si certains de nos chats domestiques semblent incapables de se débrouiller seuls dans la nature sauvage, ils restent très proches de leurs cousins sauvages.

Les rois du bluff

Une récente étude scientifique anglaise, parue en septembre 2015, nous décode enfin les comportements de nos chats domestiques. Daniel Mills, professeur de médecine vétérinaire comportementale à l'Université de Lincoln, a utilisé une expérience psychologique antérieure afin d'analyser la relation qu'entretient le chat domestique avec son maître.

La psychologue Marie D. Salter Ainsworth, travaillait sur le lien entre les jeunes enfants ou les chiens de compagnie avec leur soignant primaire. Ainsi, elle a mis au point l'expérience "situation étrange", de l'anglais "Strange Situation" qui met en évidence "l'attachement sécurisant" lors de situations stressantes ou angoissantes.

Daniel Mills a repris cette expérience pour ses différents travaux et l'a appliqué sur 20 chats domestiques dans 3 situations différentes :

 

  • Avec le maître du chat
  • Avec un inconnu
  • Seuls

Il a ensuite mesuré le niveau d'anxiété de ces 20 chats à travers 3 comportements significatifs :

 

  • La quantité de contacts sollicités par le chat
  • Le niveau de comportement passif du chat
  • Les signes de détresse du chat

Contrairement à ce que pourrait penser les maîtres protecteurs, aucun des chats n'a montré de signes de détresse ou d'anxiété pendant l'expérience et même si certains se sont montrés un peu plus "bavards" après la sortie de leur maître, le professeur Daniel Mills pense que cela pourrait être le signe d'une frustration ou d'une réponse "apprise" auprès des humains.

Ainsi, les chats apparaissent comme des animaux indépendant qui ne perçoivent pas leur maître comme une source de sécurité et pendant les absences de celui-ci, ils ne ressentent pas d'anxiété ou de besoin de dépendance. Ils gèrent leur relation animal-maître comme les relations sociales entre les êtres humains, c'est-à-dire de manière bien plus autonome que les chiens domestiques par exemple.

Bien que le chat soit plus indépendant que le chien, celui-ci a également besoin de soins réguliers. Si vous souhaitez des informations sur les assurances pour animaux, nous vous proposons un service de comparaison des différentes offres présentes sur le marché, totalement gratuit et sans obligation d'engagement.

Une semi-domestication

Longtemps, les scientifiques se sont posé des questions sur les origines de la domestication des chats. En effet, on a trouvé des traces, il y a 5 300 ans, de domestication dans la Chine Ancienne. Mais, il semblerait que la cohabitation est, quant à elle, beaucoup plus ancienne puisque l'on a retrouvé la tombe d'un homme enterré avec son chat à Chypre. Cette tombe date de 10 000 ans.

C'est grâce à Wes Warren, professeur associé en génétique à l'Université Washington, que le voile est maintenant levé sur les clefs de la domestication des chats. En séquençant et en analysant le génomes des chats domestiques par rapport à celui des chats sauvages, il parle à présent d'une "semi-domestication" des chats par les humains.

Les chats ne se sont distingués que récemment des chats sauvages, génétiquement parlant et certains s'accouplent parfois entre eux. Ainsi, s'ils sont très proches au niveau de leurs génomes respectifs, Wes Warren a observé des changements au niveau de :

  • La mémoire
  • La peur
  • La recherche de récompense

Ainsi, d'après-lui, les chats ont très probablement été domestiqués par la recherche de la récompense. Au moment du développement des activités agricoles, les humains qui contrôlaient les populations de rongeurs ont peut-être utilisés cette "récompense" pour inciter les chats sauvages à rester auprès d'eux.

Il ne faut pas oublié que les chats domestiques appartiennent à la famille des félidés et sont des carnivores dont l'origine est sauvage. On distingue aujourd'hui, plus d'une cinquantaine de races différentes et il n'est pas rare d'entendre des anecdotes sur des chats retournés à l'état sauvage.

Focus sur un rongeur étonnant : le cochon d’Inde !

Zoom sur le cochon d'inde

Focus sur un rongeur étonnant : le cochon d'Inde !

Le cochon d'Inde est un rongeur très ancien, on a retrouvé de fossiles de ces petits rongeurs pendant le Miocène, c'est-à-dire 5 ou 20 millions d'années avant notre ère. Les soldats espagnols ont découvert cette espèce en 1530 en Amérique du Sud chez les Incas qui les mangeaient. Les cochons d'inde étaient très appréciés et respectés de ces populations sud-américaines.

Les cochons d'Inde servaient de payement pour les dots, la vie courante et d'offrande pour les sacrifices. C'est finalement à bord des bateaux hollandais que les cochons d'Inde ont mis les pattes pour la première en Europe 18ème siècle. Il ont été conservés et élevés comme animaux de compagnie depuis.

Ces animaux sont, à présent, assez répandus chez les particuliers. C'est un rongeur étonnant et très attachant, ainsi, revenons sur cette animal de compagnie plein de surprises.

Connaître le mode de vie du cochon d'Inde

Zoom sur le cochon d'indeLes cochons d'Inde ne sont pas des animaux à confier aux jeunes enfants, mais plutôt à des personnes responsables qui disposent d'un budget suffisant pour que celui-ci s'épanouisse. Ils demandent un certain nombre de responsabilités à ne surtout pas oublier.

C'est un animal grégaire. Dans la nature, ils vivent en petites troupes qui se composent d'un mâle dominant, de ses compagnes et de leur progéniture. Ainsi, un cochon d'Inde seul en cage et souvent livré à lui-même par son maître, va très vite dépérir. Un cochon d'Inde heureux vivra entre 5 et 7 ans voire plus.

Ils sont strictement herbivores. Vous devez absolument recrer les conditions de vie du cochon d'Inde sauvage : des légumes frais (entre 50 et 100g par jour), du foin (de 50 à 100g par jour) et un minimum de 30g de granulés par jour pour un rongeur d'un kilo environ. Les cochons d'Inde ont besoin de compléments alimentaires pour éviter les carences en vitamine C, ce qui peut leur être fatal.

Si vous voulez accueillir un cochon d'Inde chez vous, sachez qu'il vous faudra en adopter au minimum deux et leurs prévoir un maximum d'espace, au moins 1m2 par animal. C'est une race de rongeur fragile et sensible, qui a besoin de contact avec son maître néanmoins, ces rongeurs se dressent très bien et sont très communicatifs.

Le drôle de langage du cochon d'Inde

Les cochons d'Inde sont des animaux très sociables et communicatifs dans de nombreuses circonstances. Nous décodons avec vous le langage du cochon d'Inde.

  • L'apaisement : lorsque le cochon d'Inde se sent en sécurité et détendu, il roucoule d'un certaine manière ;
  • La faim : pour indiquer à son maître qu'il a faim, le cochon d'Inde pousse de petits sifflements très aigus. Ce cri est spécialement adressé aux humains ;
  • L'agacement : lorsque votre cochon d'Inde claque des dents, il exprime certainement son agacement ;
  • La peur : lorsque le cochon d'Inde se sent en danger, il pousse des petits cris aigus et répétitifs pour alerter ;
  • Le chant du cochon d'Inde : les propriétaires de cochons d'Inde sont rarement présents lorsque "chante" le cochon d'Inde. Ce chant peut être facilement confondu avec le chant d'un oiseau.

Le cochon d'Inde est un animal qui communique beaucoup et qui aime les contacts privilégiés avec son maître. Il se dresse assez facilement une fois la confiance acquise.

Un contact privilégié avec son animal

Les cochons d'Inde sont des rongeurs diurnes, contrairement aux hamsters et aux autres rongeurs, et même s'ils passent une partie de la journée à se reposer, ils sont très actifs et peuvent être des compagnons de jeux très dynamiques. Nous allons voir avec vous comment apprivoiser et dresser son cochon d'Inde.

Apprivoiser son cochon d'Inde demande surtout de la patience et beaucoup de douceur. En effet, c'est un animal, non seulement sensible et fragile mais très cardiaque. Il faut le ménager et lui faire comprendre en que vous êtes son ami. Pour cela, évitez d'avoir des gestes brusques, de le prendre de force alors qu'il est dans son abri, parler fort à côté de lui, ... Instaurez chaque jour (à heures fixes pour que votre compagnon attendent ce moment impatiemment) des instants de câlin entre vous deux ce qui renforcera grandement vos liens.

Les cochons d'Inde tissent des liens très forts avec leur maître une fois que la confiance et la complicité est établie. Celui-ci vous suivra partout et sera friand de vos caresses et de vos câlins.

Les cochons d'Inde ont une santé fragile et si l'on n'est pas entouré d'un vétérinaire spécialiste des rongeurs, certaines petites infections peuvent lui être fatales. Les soins de ces petits rongeurs peuvent souvent être onéreux, vous pouvez donc souscrire à une assurance animaux, ce qui vous permettra de soigner votre cochon d'Inde sans être stressé.

Si vous souhaitez plus d'informations sur les assurances NAC, vous pouvez faire appel à notre service de comparateur d'assurance animaux en ligne. Celui-ci vous donnera tous les assurances proposées sur le marché en quelques minutes, gratuitement et sans obligation d'achat.

Devis gratuit

Les animaux de compagnie pour étudiant

Animaux de compagnie pour étudiants

Les animaux de compagnie pour étudiant

Les animaux de compagnie et les étudiants, oui ou non ?. Etudier ce n’est pas toujours évident, surtout lorsqu’on est loin de sa famille et ses amis. Dans ces situations, les animaux de compagnie peuvent réconforter. Cependant, les besoins de l’animal de compagnie coïncident-ils avec les horaires et les intérêts d’un étudiant ? Dans cet article, nous vous expliquons quels animaux sont le plus appropriés pour les étudiants.

La France et les animaux de compagnie

En France, on compte en tout 63 millions d’animaux domestiques, dont 7,3 millions de chiens et 12,7 millions de chats. Et les nouveaux animaux de compagnie, hamster, souris, rat, furet et Co. ? Non négligeables, ils sont au nombre de 2,8 millions. Cela veut dire quoi ? Et oui, la France est championne  d’Europe. Nulle part en Europe, on compte autant d’animaux domestiques qu’en France. « L’animal apporte une paisible compagnie », explique Jean-Marie Pelt, botaniste-éthologue et président de l’Institut Européen d’Écologie. Et pourtant bien qu’un sur deux foyers possède un ou plusieurs animaux de compagnie, 4,8 millions de Français se sentent seuls, soit 21 % de la population (2012).

Les animaux de compagnie pour étudiants

Animaux de compagnie pour étudiantsEffectivement, le début des études marque souvent le départ du domicile familial et des amis d’enfance. De nombreux étudiants déclarent qu’ils se sentent isolés, on parle bien de la déprime de jeune étudiant. S’adapter à la vie étudiante, aux nouvelles personnes, à la nouvelle ville, aux nouveaux professeurs, aux nouveaux cours et au nouvel environnement, ce n’est pas toujours facile.

Alors, rentrer chez soi et avoir un chien, qui remue la queue et se contente de vous voir, ça peut aider à se sentir mieux. 40 % des Français ayant un animal domestique expliquent qu’ils ont besoin des animaux de compagnie pour leur bien-être. Un animal de compagnie permet de se sentir mieux et de s’épanouir.

Mais il faut savoir qu’avoir un animal de compagnie c’est un engagement, et ce pendant pendant plusieurs années. Les animaux de compagnie c’est mignon, certes, mais il faudra penser aux dépenses pour chat ou chien, dont les consultations (à partir de 30 €), les vaccinations (environ 50 €), la puce électronique ou le tatouage (environ 80 €), la castration ou encore la stérilisation (entre 50 et 200 €), les interventions chirurgicales (plusieurs centaines d’euros), les médicaments …

Cela risque de devenir beaucoup, surtout pour une personne seule, n’ayant pas énormément beaucoup d’argent à sa disposition. Les soins courants peuvent coûter cher, encore plus cher en cas d’accident ou maladie. Indépendamment des aléas imprévus de la vie, les dépenses annuelles pour un chien se situent environ à 800 euros, 600 euros pour un chat et 400 euros pour un NAC. L’entretien de poissons ou oiseaux coûte par an environ entre 50 et 100 euros.

A titre d'information : en 2015, les Français ont dépensé 4,2 milliards d’euros pour l’alimentation, 580 millions d’euros pour les soins et  450 millions d’euros pour les accessoires de leurs toutous.

Les animaux de compagnie pour étudiant, un grand buget pour des petites ressources

Ainsi, ce budget annuel peut représenter une fortune pour un étudiant, qui souvent, passe sa journée à travailler dans l‘université, à réviser dans la bibliothèque puis à relire ses cours chez soi. Il ne reste plus beaucoup de temps pour un emploi et pour tenir la compagnie à un animal. Letudiant.fr explique qu’en 2014, 73 % des étudiants travaillent pour financer leurs études. Et oui, pas tous les étudiants n’ont des parents, ayant les moyens de gérer les frais de scolarité, les frais pour le logement, la nourriture pour leurs enfants etc., ….

A titre d'informatin: le coût annuel moyen des études se situe entre 8000 et 9000 euros, des frais que les familles ne peuvent pas toujours gérer … D’après un sondage, réalisé par Météojob (septembre 2014), 68 %  des étudiants travaillent pendant toute l’année, dont 50 % à mi-temps et près de 30 % à temps complet.

Cependant, les animaux de compagnie ce n'est pas à prendre à la légère. Il va falloir sortir avec lui avant, après et même parfois pendant les cours, chose assez compliquée si vous manquez toute la journée, du matin au soir. Si vous ne trouvez pas le temps à prendre soin de votre animal, alors créer son propre petit réseau de personnes, pouvant vous aider, peut être judicieux. Trouvez des proches et des voisins, qui sont prêts à garder votre animal pendant vos cours ou encore pendant vos vacances !

Pourquoi ? Eh bien, parce que laisser son animal à la maison toute la journée peut le rendre fou et il risque de casser des objets précieux, de se blesser avec des fils électriques ou de détruire vos vêtements et chaussures. L'animal emprisonné s'ennuie, devient triste et frustré et doit se défouler.

Oui, avoir un animal chez soi c’est beau, mais est-ce que l’animal, lui trouve ça beau d‘être seul dans l’appartement pendant toute la journée ? L’animal, bien que domestique, a aussi des besoins qu’il faut satisfaire. Il doit sortir dehors et courir dans un parc, il doit faire de l’exercice, il a besoin de manger régulièrement et sainement, sans oublier bien sûr les soins qu’il faudra lui apporter en cas d'accident et maladie. Avant d’adopter un ou plusieurs animaux de compagnie, il faut alors se poser trois questions essentielles :

  • Est-ce que je dispose du budget nécessaire pour satisfaire ses besoins ?
  • Est que j’ai assez de temps et d'espace disponible pour m’occuper de mon animal ?
  • Suis-je prêt à faire des sacrifices et ce pendant au moins 10 ans ?

Si la réponse à ses questions est oui, alors il important de faire le bon choix et de prendre un animal, dont le caractère et les besoins s’adaptent à votre personnalité et vos horaires. Un chat ou un chien ? Des poissons, un lapin, un rat ou peut-être des poissons ? Avant de choisir votre nouvel animal de compagnie, anticipez les dépenses.

Un comparateur assurance animaux vous permettra de trouver la meilleure mutuelle animaux, selon vos attentes. Une assurance chien ou une assurance chat peuvent prendre en charge l'intégralité des frais de santé, en cas de maladie ou d'accident.

Prévoyez un support pour votre nouveau compagnon, une cage, de la nourriture (dans les magasins spécialistes plutôt qu'au supermarché), des jouets, des objets de décoration et de confort. Certes, un hamster ou un petit poisson rouge ne coûteront pas cher pour un étudiant avec des revenus modestes, mais côté affection c’est plutôt moyen …

Le chat et le chien, des animaux de compagnie pour étudiant

Depuis 2015, les animaux de compagnie préférés des Français sont les chats. On compte en France 12,7 millions de chats. Par rapport au chien, le chat est plus indépendant. Le chat est l’animal par excellence des étudiants. Il est intelligent, sociable mais autonome. Il s’adapte bien à la vie en appartement et n’a pas besoin de promenades quotidiennes.

Cependant, il faudra anticiper des frais importants, tels que la stérilisation, les frais de prévention (vaccins), les vermifuges, l’identification par puce électronique, les frais de vétérinaire pour les consultations et analyses en cas de maladie ou accident …

Un chat vit en moyenne 15 ans, étant assez résistant face aux maladies. Mais, si vous manquez de la maison, il faut faire attention à vos objets précieux, aux plantes vertes pouvant l’intoxiquer, aux aliments et aux déchets. Il suffit de laisser la fenêtre entre-ouverte pour lui donner la possibilité de sortir se promener.

Outre les caresses et les câlins, un chat a besoin de jouer. Certains objets de distraction, comme par exemple une souris en plastique, un griffoir et un arbre à chat lui permettront de s’amuser pendant votre absence.

Si vous voulez adopter un chat, alors évitez un chaton, il ne peut pas rester seul pendant toute la journée, car il faut que quelqu’un prenne soin de lui et l’éduque. En plus, vous ne connaîtrez pas le caractère de l’animal, si vous le prenez tout petit. Attention aux mauvaises surprises … Et préférez les chats d’intérieurs aux chats de rue, car étant étudiant, votre chat devra passer pas mal de temps dans le studio.

Le chien, quant à lui, demande plus d’entretien : comme pour le chat, il y a les frais de prévention, les consulations chez le vétérinaire, les soins courants et les risques de maladies et d'accidents.

Contrairement au chat, la nourriture doit être donnée dans les heures conseillées par le vétérinaire, il doit sortir pour faire ses besoins, il voudra jouer et courir dans la nature. Cependant, le chien peut avoir un effet positif sur votre santé. Etant obligé de sortir le chien, vous serez obligé de sortir aussi, ce qui vous aidera à décompresser et vider un peu votre tête. Le chien vit en moyenne 10 à 14 ans, il est joueur mais attention car il aboie. Cela peut être assez gênant si c’est pendant la nuit ou le matin …

Les NAC, une bonne alternative pour les étudiants

Depuis plusieurs années, les NAC, nouveaux animaux de compagnie sont de plus en plus populaires en France. Ils sont mignons, ils sont petits et prendre soin d’eux demande bien moins d'engagement que pour un chien ou un chat. Les NAC sont donc une bonne alternative pour un étudiant, qui souhaite la compagnie d’un animal, sans devoir tout de même dépenser trop d’argent et sacrifier trop de temps pour son petit ami.

Parmi les NAC on connaît le furet, un mélange du chien et du chat. Le furet est intelligent, affectueux, aime jouer et peut vivre jusqu’à 11 ans. De nature, il est propre et n’a donc pas besoin de trop de soins. Le furet nécessite une cage assez grande, coûte environ 100 euros et doit se faire vacciné et vermifugé régulièrement.

De plus, il faudra le dresser, avant qu'il ne puisse devenir sociable. A titre d’information, le furet mâle est plus calme que les femelles.

Attention, car le furet est fragile et peut vite tomber malade. Les frais de vétérinaire peuvent donc vite grimper.

Le hamster est un des NAC préférés des Français. Pour un petit budget, il ne demande pas beaucoup de soin. Attention : le hamster est un animal nocture, c’est-à-dire qu’il fait pas mal de bruit dans sa cage pendant la nuit. Il faudra trouver des solutions pour que cela ne devienne pas dérangeant, par exemple placer la cage dans un endroit calme et isolé.

Les gerbilles sont des animaux diurnes, joueurs et vifs. Ils vivent dans le désert, par conséquent, ils ne nécessitent ni beaucoup d’eau ni beaucoup de nourriture. Enfin, le gerbille domestique ne fait pas souvent ses besoins, son odeur n’est pas dérangeante et il suffit de changer son terra (préférable en verre car le gerbille grignote) chaque 2 à 4 semaines.

On peut laisser le gerbille tout seul un week-end mais c’est un animal qui supporte mal la solitude, donc autant lui acheter un petit compagnon, mais dès le début, car les gerbilles sont très territoriaux. Dans tous les cas, avoir un gerbille c’est gérable et intéressant.

Depuis les Fables de la Fontaine et Bugs Bunny, on adore les lapins. Franchement, ils sont trop choux, ils sont sociables et propres et leurs longues oreilles sont à croquer. Saviez-vous qu’un lapin peut atteindre l’âge de 13 ans ?

Cependant, le lapin est fragile, il devra se faire vacciner. La cage devra donc être placée à l’abri des courants d’airs. Le lapin coûte une cinquantaine d’euros et ne demande pas autant d’entretien qu’un chien. Etant rongeur, il reconnaît son maître. Le lapin ayant besoin d’un grand espace, il est peut-être préférable d’adopter un lapin nain. Les lapins nains peuvent vivre jusqu’à 13 ans.

Dans tous les cas, il vous faudra une cage, une litière, du foin, des granulés et de l’eau fraîche chaque jour. Le lapin ne consommant pas beaucoup, il faudra tout de même le laisser courir dans la nature pour satisfaire ses besoins. Prendre soin d’un lapin coûte environ 400 euros par an, soit 33 euros par mois, un budget tout à fait abordable.

Le cochon d’inde ressemble au lapin, il nécessite une cage, une litière, de l’eau et de la nourriture chaque jour. Pour éviter les mauvaises odeurs, il faudra changer sa litière une à deux fois par semaine.

Avec une espérance de vie de 7 ans, il vit moins longtemps que le lapin, mais représente un avantage par rapport au lapin. Il communique avec son maître avec des bruits sonores. A titre d'information, sachez que par rapport aux femelles, les mâles vivent seuls. Attention aux courants d’air, le cochon d’inde est assez fragile.

Pour le lapin et le cochon d’inde, il faudra enlever les crottes tous les jours, changer au moins une fois par semaine la litière, sécuriser les fils électroniques et prendre une cage assez grande, pour qu’il ne se sente pas emprisonné.

Intelligent, affectueux et flexible, le rat n’est plus qu'un animal des égouts. Il est débrouillard, ne doit pas se faire vacciner et vit en moyenne trois ans. Il s’adapte vite à son environnement, ce qui le rend facilement transportable, en cas de déménagement par exemple. Comme pour le furet, les mâles sont plus calmes et câlins que les femelles.

Un inconvénient majeur du rat reste sa fragilité face aux problèmes de santé, dont les rhumes, le risque de tumeurs et les problèmes respiratoires. En ce qui concerne les frais de vétérinaire, un rat peut donc être un peu plus cher qu’un lapin. Par contre, le rat est très communicatif, c’est le seul petit rongeur avec lequel c’est possible d’avoir un contact plus proche et qui ne représente pas uniquement des tâches, telles que le nourrir, nettoyer la cage et lui donner de l’eau.

Vous pouvez câliner le rat, lui apprendre des tours, jouer avec lui, lui donner à manger, bref, avoir  un véritable petit ami. Attention : les rats vivent en groupe. Vous pouvez adopter deux mâles ou deux femelles, cela ne changera rien à leur attachement pour leur maître et puis c’est amusant de les observer se tenir compagnie, jouer ensemble et s’endormir un sur l’autre.

Les souris ressemblent aux rats mais ne sont pas aussi câlines et affectueuses que les rats. Le chinchilla est connu pour être affectueux, permettant ainsi une relation de longue durée.

Le poisson est l’animal « de compagnie » le moins cher, nécessitant le moins d’engagement et de disponibilité, il est pratique mais ne donne pas forcément beaucoup d'amour à son propriétaire.

Les animaux de compagnie pour étudiant, bénéfiques pour la santé physique et morale

Enfin, la présence des animaux de compagnie permet de lutter contre le sentiment de solitude et d’isolement. Un animal ça tient compagnie, c’est relaxant et c’est mignon mais un animal est encore plus que attendrissant pour un étudiant.

«  … L’état de relaxation qui dérive de la compagnie d’un animal provoque des changements du point de vue physiologique : le rythme cardiaque ralentit, le rythme respiratoire diminue et les muscles se détendent. Comme cet état de relaxation coïncide avec une diminution de production d’adrénaline et d’hormones corticoïdes (hormones du stress) produites par le corps en réponse à des situations de crise, les étudiants peuvent donc largement profiter d’un animal de compagnie, surtout quand survient la période des examens !

Et les effets bénéfiques pour les étudiants ne s’arrêtent pas là puisque la cohabitation de l’homme et de l’animal oblige l’homme à respecter les rythmes naturels du cycle de vie chez l’animal, ainsi que les besoins d’exercice, de communication et d’alimentation.

Comme plusieurs études scientifiques tendent à démontrer que l’alimentation saine et l’activité physique influencent positivement les résultats scolaires et l’attention en classe, les animaux domestiques pourraient bien, sans même s’en rendre compte, aider les étudiants à obtenir de meilleures notes! »

Une étude du campus de l’Université de l’Ohio informe que les étudiants ayant des animaux de compagnie se sentent moins dépressifs et seuls. Un quart des étudiants explique qu’avoir un animal de compagnie les a rendus plus actifs et la compagnie d’un animal réconforte, surtout dans les moments de solitude ou tristesse.

Au final, un animal reste un être sensible, qui a besoin d’attention et d’affection, d’un certain espace de vie et des activités mais qui représente également un certain budget par mois, qu’il faudra prévoir. Un animal demande un minimum d’engagement. Entre le prix d’achat, le matériel d’entretien, la nourriture, les jouets, les frais de prévention et de vétérinaire, s’occuper d’un animal n’est pas facile pour tous les étudiants.

Selon l’animal que vous avez, il faudra être présent et responsable, pensez à tout et anticipez les bêtises, comme pour les petits enfants ! Les animaux de compagnie peut donc bien vous préparer à la vie d’adulte 🙂 Pensez toujours à votre animal avant de penser à vous !

 

Le tiers payant pour les animaux de compagnie

tout sur le tiers payant pour animaux de compagnie

Le tiers payant pour les animaux de compagnie


Et si nos animaux de compagnie profitaient du tiers payant ?
L’idée est peut-être en passe de devenir réalité. Quand vous vous rendez chez un professionnel de santé, le tiers-payant de votre mutuelle peut vous permettre de ne pas avancer certains frais médicaux. Grâce à la carte de mutuelle santé, votre animal de compagnie en bénéficie bientôt aussi. Le cabinet de courtage BonAssur en partenariat avec Viamedi, ont décidé de lancer l’initiative.

Pourquoi cette initiative d’étendre le tiers payant à nos animaux de compagnie a-t-elle vu le jour?

masskottchen_ly01_v03Nos animaux de compagnie font à présent partie intégrante de nos familles. Nos petites boules de poils ne sont plus considérées comme des choses mais comme des êtres doués de sensibilité depuis le mois de janvier dernier. Il est donc normal que leurs droits évoluent aussi. Avec une telle initiative, l’idée est aussi de permettre un meilleur accès aux soins de santé à nos animaux de compagnie.

Comment fonctionne le tiers payant pour les animaux ?

L’initiative est très simple : dans un premier temps, c’est la mutuelle santé de la famille qui s’étend aux animaux de compagnie. C’est- à -dire que les propriétaires d’animaux, grâce à leur carte de mutuelle santé, peuvent bénéficier du tiers-payant lors de leurs passages chez le vétérinaire. Il faut néanmoins que le vétérinaire soit d’accord.

Quels sont les avantages du nouveau dispositif ?

L’étendue du tiers payant aux animaux de compagnie grâce à sa carte de tiers payant présente de nombreux avantages. Tout d’abord, c’est un dispositif qui simplifie la vie de ses utilisateurs : tous les membres de la famille et maintenant les animaux de compagnie sont inscrits sur la même carte de complémentaire santé. De plus, selon le principe du tiers payant, le propriétaire de l’animal n’a plus à avancer les frais lors de ses passages chez le vétérinaire. Du côté des vétérinaires, le dispositif présente aussi des intérêts : il leur permettra d’être effectivement payés, car ils le seront directement par l’opérateur de tiers payant, et en parallèle, ils pourront développer une clientèle fidèle.

Quel est l’avenir du tiers payant pour les animaux ?

Dans une interview « Etendre le tiers-payant aux animaux de compagnie grâce à sa mutuelle santé » sur finanzen.fr, Olivier Montin, associé et président du cabinet de courtage BonAssur, évoque l’idée d’étendre les services proposés aux membres de la famille aux animaux de compagnie. BonAssur a pour ambition de mettre en place pour nos petits compagnons à quatre pattes un « réseau de soins », aussi développé que chez les humains. Un autre souhait de BonAssur serait de développer une télémédecine pour nos animaux de compagnie, à l’image de celle qui existe pour les humains. Le but de cette initiative est donc de créer un réseau de soins cohérent et efficace pour les animaux de compagnie ainsi que d’élargir le panel des offres d'assurances animaux qui leur sont destinées.