Assurance cheval dès 20€/mois

Prise en charge des frais de santé en cas de maladie
Indemnisation en cas d’invalidité du cheval
Assurance RC chevaux en cas de dommages à un tiers
service de comparaison gratuit

Vous cherchez peut être

Notre guide gratuit à télécharger
teaser-guide_03

Cliquez pour lire

Charlotte, propriétaire d’un Bengal
★★★★★
Bengali a un estomac fragile. Pendant un an, j’ai dû payer moi-même tous les frais vétérinaires. A un moment, je ne pouvais plus gérer tout ça. Depuis 4 mois maintenant, j’ai une mutuelle chat et pour le moment je suis satisfaite. Je ne me fais plus de soucis pour les frais vétérinaires car mon taux de remboursement est de 90 % et le plafond annuel est fixé à 2700 euros.

 

Gabrielle, propriétaire d’un Schnauzer
★★★★
J’ai trouvé mon assurance chien grâce à votre comparateur assurance animaux. J'ai rempli le formulaire et un conseiller m'a rappelé. Il m'a aidé à cibler les besoins de mon toutou et à analyser les différents contrats. Robby a 6 ans et pour la formule intégrale, je paye 37 euros/mois mais en cas d'accident ou maladie, on sera bien couvert.

 

Mikael, propriétaire d’un labrador
★★★★
je dois dire que je regrette vraiment de ne pas avoir souscrit une assurance animaux plus tôt car je peux vous dire, les frais vétérinaires, ça coûte cher ! Surtout lorsqu'on a un chien qui n'arrête pas de faire des bêtises comme Lucky.

 

Caroline, propriétaire d’un sacré de Birmanie
★★★★★
J’adore ma Hana, mais elle était insupportable pendant ses périodes de chaleur. Il fallait la stériliser. Sans mutuelle chat, ça m’aurait coûté 150 euros – une somme importante pour moi car je suis stagiaire – mais au final, j’ai payé 35 euros. Pour ma mutuelle animaux, je paye 30 euros chaque mois, ce n'est pas si cher et au moins pas de stress en cas de maladie.

Assurance cheval : protégez votre cheval

Que vous pratiquez l’équitation professionnelle, le dressage de chevaux ou que vous ayez un cheval de loisir, l’assurance cheval couvre les dépenses en cas de maladie, accident voire même en cas de vol de votre animal. L’achat, l’entretien et les soins pour chevaux coûtent cher. Une assurance équestre vous apportera enfin de la sérénité. Comparez les offres et trouvez la meilleure mutuelle pour cheval !

Assurance cheval : quelle utilité ?

Les chevaux sont des animaux majestueux mais qui coûtent cher, aussi bien en termes de prix d’achat que d'entretien. Il faudra compter les soins courants mais aussi les dépenses exceptionnelles et non prévues. Lorsque votre cheval tombe malade les soins vétérinaires peuvent vite s’élever à plusieurs centaines voire milliers d’euros.

De plus, le cheval peut subir un accident, par exemple lors du transport ou lors de compétitions équestres. Une mutuelle pour chevaux fait partie des assurances animaux et va vous aider à couvrir les frais des soins en cas de maladie, d’accident, d’invalidité (perte d’usage) et de décès prématuré du cheval.

La responsabilité civile pour cheval (comprise dans l'assurance cheval) vous permet de vous protéger face à des dommages matériels ou corporels causés par votre cheval à autrui. L'assurance cheval garantit également un dédommagement en cas de vol de votre cheval et en cas de mort prématurée suite à une maladie (dégradation de l’état de santé), un accident (évènement soudain et imprévu), un incendie ou un accident de transport. La hauteur des dédommagements dépendra de votre formule choisie.

Il faut différencier la mutuelle cheval pour tout ce qui est lié au cheval, et l’assurance cavalier ou assurance équitation, qui protège le cavalier contre tout dommage corporel (invalidité, décès) survenant lors de l’équitation.

 

Attention
Comment et pourquoi assurer un cheval ? L’assurance chevaux permet de pouvoir faire face aux problèmes de santé et aux dommages que peut causer votre cheval,. Avoir un cheval est un investissement important, pensez donc à trouver une bonne assurance cheval pour vous protéger contre tous les risques liés à la santé de votre cheval.

Assurance cheval : les différentes garanties

Avoir un cheval veut également dire savoir assumer la responsabilité. On n’est jamais à l’abri d’un accident. Assurer son cheval garantit le bien-être de votre animal, peu importe ce qui lui arrive. Afin de pouvoir donner les meilleurs soins à votre cheval sans devoir vous inquiéter des frais à payer, il est indispensable de souscrire une mutuelle cheval. Peu importe si vous êtes un professionnel, un éleveur de chevaux ou un particulier, il existe des formules sur mesure et pour tous les budgets. 

Mutuelle cheval

Assurance cheval : la garantie santé

La mutuelle cheval prévoit différents niveaux de garantie et offre donc plusieurs formules, en fonction des besoins de votre cheval et des risques que vous souhaitez couvrir. Que ce soit pour les vaccins ou les vermifuges, les frais vétérinaires pour chevaux sont extrêmement élevés. Voici quelques soins courants :

  • Chaque trois mois le cheval doit être vermifugé, entre 20 et 50 euros
  • Une fois par an le cheval doit être mis à jour des vaccins, à partir de 50 euros par vaccin
  • Chaque six à huit semaines : une visite chez un maréchal-ferrant pour le parage et le ferrage, environ 80 euros pour un cheval ferré et 20 à 50 euros pour un cheval non ferré
  • Une à deux fois par an : une visite chez l‘ostéopathe  équin (frais de déplacement, consultation et soins), entre 60 et 100 euros
  • Une à deux fois par an: un rendez-vous auprès d’un dentiste équin, environ 80 euros (consultation et frais de déplacement)

Avec une asurance cheval, vous bénéficiez du remboursement des coûts engendrés par une maladie ou un accident, dont les soins, le transport, les frais d’hospitalisation et d’anesthésie et les médicaments prescrits.

Attention

Chaque assureur fixe un plafond annuel, une limite de prise en charge. Celui-ci se trouve en général entre 5.000 et 6.000 euros, en fonction du cheval assuré et s’il s’agit d’un cheval de loisir, de course ou d’élevage.

Assurance cheval : garantie invalidité

L’option invalidité protège votre cheval en cas de perte d’usage, démontrée par le vétérinaire, suite à un accident ou une maladie du cheval. L’invalidité correspond à l’incapacité du cheval de continuer à effectuer l’usage attribué. Ce sont des situations, qui peuvent représenter une perte de ressources importante, notamment si vous pratiquez l’équitation professionnelle.

En cas d’invalidité permanente, l’assureur verse une indemnisation basée sur la valeur prédéfinie du cheval. Toute perte d’usage liée à la vieillesse du cheval, à une maladie congénitale ou héréditaire, une usure physiologique ou une utilisation inappropriée est exclue des conditions. Afin de bénéficier de cette garantie, votre cheval devra obligatoirement être identifié par puce. La mutuelle cheval avec garantie invalidité n’est prévue que pour le cheval de sport.

Enfin, avec la garantie mortalité cheval vous pouvez assurer votre cheval en cas de décès suite à un accident ou une maladie, incluant la prise en charge des frais de transport routier et remise d'une somme d’indemnisation, adaptée à la valeur du cheval (capital fixé auparavant).

Certains contrats vous assurent aussi en cas de mort suite à un transport, une intervention chirurgicale ou de catastrophe naturelle. En cas de décès de l’animal, vous devrez le déclarer à votre assureur dans un délai d’un à deux jours sinon vous ne serez pas indemnisé.

Assurance chevaux : la responsabilité civile pour cheval

Selon l’article 1385 du Code civil, que votre cheval soit monté ou pas, le propriétaire ou gardien est toujours tenu responsable des dommages causés à un tiers. Etre propriétaire d’un cheval implique certaines responsabilités et risques. L’équitation est effectivement classée par la loi comme étant un sport à risque, soumis à des obligations d’assurance, telles qu’une assurance responsabilité civile cheval.

Il est important de noter ici que les chevaux sont souvent exclus des garanties relatives aux animaux domestiques incluses dans les contrats d’assurance responsabilité multirisques habitation. Il est donc nécessaire de vérifier ce que prévoit votre contrat d’assurance habitation. Il est probable que votre assureur accepte d’inclure votre cheval dans votre assurance habitation mais il exigera une extension de garanties, ce qui risque de vous coûter bien cher.

C’est pourquoi nous vous conseillons la souscription d’une assurance cheval, incluant une assurance responsabilité civile cheval spécifique, qui pourra vous couvrir intégralement contre les dommages corporels et matériels causés à autrui, et ce pour une somme modique d’environ 30 euros par mois.

Exemple : Imaginez que votre cheval s’échappe de son enclos et blesse une autre personne, dévaste le potager du voisin ou pire encore, cause un accident de la route. Si tel est le cas, le propriétaire du cheval sera automatiquement par défaut responsable du préjudice subit et devra dédommager la victime, c’est-à-dire lui rembourser par exemple les frais de santé, en plus d’éventuels dommages-intérêts. Il s’agit de situations que vous ne pouvez contrôler.

Des contrats d’assurance chevaux spécifiques pour assurer leur responsabilité civile existent, on parle de contrats « RCPE » ou encore de contrats « Responsabilité Civile Propriétaire Equidés ». Le but de l’assurance responsabilité civile propriétaire équidés consiste donc à protéger le propriétaire d’un cheval en prenant en charge à sa place l’indemnisation de la victime du préjudice, mais aussi à garantir aux tiers d’obtenir une indemnisation adéquate. Deux cas de figure sont à distinguer lors de la souscription d’une assurance cheval : si le cheval est utilisé pour vos loisirs ou dans le cadre de compétitions.

  • Pour ceux qui montent leur cheval pour le plaisir (dans le cadre de balades notamment), l’inscription à une licence sportive de la Fédération Française d’Equitation (FFE) est possible, mais pas obligatoire.

La licence FFE couvre, entre autres, la responsabilité civile du propriétaire (hormis pour les courses et chasses à courre).

  • Dans le cadre de la compétition, la licence FFE est obligatoire. Cette licence FFE vous apportera des garanties de base en ce qui concerne la responsabilité civile de votre cheval.

A cela, il est possible d’ajouter des extensions de garantie (l’assurance cavalier par exemple) ou encore une assurance van chevaux pour les transports de vos chevaux. Pour éviter tout litige, il est absolument indispensable de bien s’informer sur les risques inclues et les exclusions de la mutuelle cheval, tout en gardant à l’esprit les franchises et les plafonds fixés.

­Attention


Il faut penser à s’assurer contre ces risques, surtout parce qu’ils sont imprévisibles. Votre assurance rc chevaux vous couvre dans toutes les circonstances et vous assure une tranquillité d’esprit. Sans assurance responsabilité civile pour cheval, vous courez le risque de devoir débourser une somme importante de votre poche. Comme pour les humains, l’assurance responsabilité civile est recommandée pour les chevaux.

Assurance cheval : les tarifs

Lors de la souscription de votre mutuelle chevaux, quatre facteurs jouent un rôle décisif pour déterminer le montant des tarifs assurance cheval :

  • l’âge : vous pouvez assurer votre cheval dès l‘âge d’un an jusqu’à ses 16 voire même 18 ans. Le poney, quant à lui est même assurable jusqu’à ses 20 ans,
  • l’état de santé : un questionnaire médical, attestant de la bonne santé du cheval, sera exigé par l’assureur,
  • l’utilisation du cheval et sa valeur vénale : loisir, dressage, randonnée, chasse à courre, compétition, course. Le propriétaire fixe avec (valeur agréée) ou sans l’assureur (valeur déclarée) une valeur de son cheval.

En cas de sinistre, le montant d’indemnisation varie selon la valeur définie dans le contrat.Si le propriétaire parvient à démontrer que la valeur a augmentée entre temps, alors celle-ci peut être remise en cause. Il s’agit donc de la différence entre la valeur initiale et la valeur acquise.

  • le niveau de garanties choisies

Exemple : Pour un cheval de moins de 11 ans et d’une valeur inférieure à 10 000 euros, le prix assurance cheval est en moyenne de 30 à 40 euros par mois.

Assurance cheval : les délais de carence

Le délai de carence correspond au moment d’attente avant la prise d’effet des garanties incluses dans le contrat. Dans les cas généraux, il est d’un mois et de jusqu‘à six mois pour les cas plus spécifiques (en cas d'affections articulaires, tendineuses, arthritiques, ligamentaires ou en cas d’ostéites, traumatiques ou non). Cependant, l’assurance chevaux prend effet dès le lendemain de la signature du contrat.

Comparateur assurance cheval, pour trouver la meilleure assurance cheval

Trouver une bonne assurance pour chevaux n’est jamais chose facile. De très nombreuses offres existent et on peut vite se retrouver perdu. La solution pour vous aider à trouver la meilleure assurance cheval est l’utilisation d’un comparatif en ligne. En seulement quelques clics et de façon très simple, comparer les assurances pour les chevaux en ligne devient facile.

De manière générale, pour trouver une bonne assurance pour chevaux, il est impératif de bien définir ses besoins. Comparer plusieurs assurances pour les chevaux est ensuite une étape indispensable afin de trouver la meilleure mutuelle cheval. Un comparateur assurance cheval devient alors un allier indispensable !